Histoire de nos gares : Lille-Flandres, symbole de la prospérité industrielle d’une région

le

Au milieu du XIXe siècle, la France, suivant l’Angleterre, s’intéresse au chemin de fer. Une activité rentable et facteur de développement économique. En 1845, James de Rothschild et Henri Hottinguer, deux financiers de renom, créent la Compagnie des chemins de fer du Nord. Ils obtiennent une concession pour exploiter une ligne Paris-Douai, avec un embranchement vers Valenciennes (fief de la puissante Compagnie des mines d’Anzin). Cette ligne deviendra rapidement celle qui relie encore aujourd’hui la gare de Lille-Flandres à la gare de Paris Gare du Nord.

En 1846, le chemin de fer est à Lille. On sonne les cloches et en organise un banquet de 2 000 couverts, qui réunit la fine fleur des notables lillois et des célébrités parisiennes telles que Lamartine, Hugo, Dumas, Mérimée, Théophile Gautier… Sur des paroles de Jules Janin, Hector Berlioz compose même, tout exprès, Le Chant des chemins de fer, qu’il donne en création mondiale sur l’Esplanade.

La gare de Lille-Flandres, l’une des plus rentables

Pour créer la gare Lille-Flandres, on va devoir percer la muraille des fortifications (au début, les trains s’arrêtaient dans une gare provisoire du côté de Fives, non loin de Lille). Elle est ouverte en 1848. L’histoire de ce bâtiment est curieuse. Il s’agit en fait de l’ancienne Gare du Nord de Paris, « L’Embarcadère », qui, devenue trop petite, fut démolie, puis reconstituée, pierre par pierre, à Lille. Pour la petite histoire, l’étage supérieur et la pendule ne faisaient pas partie du bâtiment d’origine. Elles sont des créations lilloises.

Dès les origines, cette ligne Paris-Lille, servie par la prospérité industrielle de la région du Nord, se révèle l’une des plus rentables. La création de la SNCF, en 1937, ne démentira pas ce succès. En 1954, sur l’axe Paris-Lille, il circule plus de 10 000 voyageurs par jour. Le gouvernement décide d’électrifier la ligne.

Malgré la création de sa sœur, Lille-Europe, Lille-Flandres reste une gare importante. Avec 21 millions de voyageurs par an (72 000 par jour), c’est la deuxième gare régionale française. Elle accueille quotidiennement 500 trains : 77 % sont des TER et 23 % des TGV.

TCHOUGETHER se concentre sur cette ligne pour tester son modèle d’économie collaborative à bord du TGV. Réservez donc votre trajet pour voyager en groupe sur http://tchougether.fr jusqu’à la gare de Lille-Flandres !

Via lavoixdunord.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *